456 - L’Église est le corps que nous formons ensemble

Par sa présence - et notamment dans la présidence de l’eucharistie - le prêtre rappelle que la communauté paroissiale est rassemblée et guidée par l’unique Pasteur : Jésus Christ

L'édito du 21 juin 2020

          C’est au mois de juin que l’on prépare l’année suivante. Cela explique que plusieurs d’entre vous soient sollicités ces jours-ci pour se voir proposer une nouvelle mission dans notre secteur pastoral. L’engagement des laïcs est un indice de bonne santé d’une paroisse car la vie de l’Église est l’affaire de tous les paroissiens.

 

          La question de la gouvernance dans l’Église n’est pas d’aujourd’hui mais elle a été relancée ces dernières années avec la prise de conscience du danger que représente le cléricalisme. Ce mal dont souffre l’Église a pour terribles conséquences d’absolutiser la figure du prêtre et d’infantiliser les laïcs. Or l’ordination reçue par les clercs (prêtres, diacres et évêques) ne leur confère aucune supériorité : par le ministère qu’ils ont reçu, ils sont au service de la communauté de l’Église. Il faut toujours et sans cesse rappeler que l’ordination est secondaire par rapport au baptême qui est notre trésor commun. C’est d’abord au titre de son baptême que tout baptisé est responsable de l’Église.

 

          Dans une paroisse, le curé n’est pas le patron ; il est le pasteur, ce qui n’est pas du tout la même chose. Cela signifie que ce n’est pas lui qui décide de tout et qui dirige tout. Il doit veiller à ce que chacun soit à sa juste place mais il ne décide pas de tout. Par sa présence - et notamment dans la présidence de l’eucharistie - le prêtre rappelle que la communauté paroissiale est rassemblée et guidée par l’unique Pasteur : Jésus Christ, dont le prêtre est le signe. Il rappelle ainsi que l’Église n’est pas une association ni une institution qui devrait se calquer sur la vie du monde ; elle ne tient pas d’elle-même sa source et son principe. Elle est un corps qui vit de l’Esprit Saint. En cela le rôle du curé est essentiel mais cela ne signifie absolument pas qu’il devrait diriger seul.

          Depuis longtemps dans nos paroisses des Jalles, il existe un fort investissement des paroissiens dans les différentes instances de gouvernance : l’Équipe d’Animation Pastorale, le Conseil Pastoral, le Conseil Économique et depuis peu le Conseil de Diaconie et de Fraternité.  Je souhaite vraiment que cet exercice collégial de la gouvernance soit poursuivi et approfondi. Et ce n’est pas pour pallier le manque de prêtres ou pour soulager le curé trop occupé que votre engagement est nécessaire mais cela relève d’une juste compréhension de ce qu’est l’Église : l’Église, c’est vous, c’est nous, c’est le corps que nous formons ensemble ! 

Père Pierre-Alain LEJEUNE

Crédit photo : Diocèse d'Annecy

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+