465 - Un grand orgue pour l’église de Saint Médard en Jalles

La musique et le chant liturgiques ont pour première fonction de rendre gloire à Dieu. C’est d’abord pour Dieu que nous chantons !

L'édito du 23 août 2020

            La rentrée s’annonce pleine d’incertitude mais cela ne pas nous empêcher de mûrir des projets. Et des projets, le Conseil Pastoral en a beaucoup pour les mois à venir ! Nous vous parlerons prochainement de la refonte de la catéchèse des enfants et des jeunes sur notre secteur, d’un budget paroissial consacré à l’aide des personnes en précarité, d’une semaine de retraite paroissiale en janvier, etc…

            Aujourd’hui, je vous présente un projet qui court depuis près de 10 ans et qui devrait voir le jour à Noël : un grand orgue pour l’église de Saint Médard en Jalles ! Un habitant de Saint Médard a voulu faire don d’un orgue à la commune de Saint Médard. Il a fallu de nombreuses années et bien des péripéties avant que le projet n’aboutisse. C’est la commune de Saint Médard qui sera propriétaire de cet instrument et qui s’est engagée à en assurer l’entretien ; la paroisse en sera évidemment bénéficiaire dans la mesure où la destination première de cet orgue sera liturgique. Mais nous espérons aussi pouvoir accueillir des concerts d’orgue et pourquoi, pas une classe d’orgue afin de former de futurs organistes.

            La construction d’un grand orgue n’est pas très fréquente de nos jours : on peut même dire qu’il s’agit d’un événement exceptionnel. C’est un facteur d’orgue alsacien qui a été choisi : la manufacture d’orgues Muhleisen. Et c’est une véritable œuvre d’art qui prendra bientôt place au niveau de la chapelle Saint Yves : 16 jeux, deux claviers et pédalier, plus de 900 tuyaux en métal et bois, sommiers, buffet et charpente en chêne massif, claires-voies sculptées, etc …

            La fabrication de l’orgue est pratiquement achevée dans les ateliers alsaciens et il reste maintenant à en entreprendre le montage. Ce travail devrait commencer début octobre pour s’achever avant Noël. Notre église restera en service pendant ce temps mais des créneaux horaires de fermeture seront probablement imposés en journée. Si tout se passe comme prévu, la bénédiction de l’orgue pourrait avoir lieu juste avant ou juste après Noël. Et c’est Mgr Jean Paul James, notre évêque, qui viendra bénir l’orgue.

            La musique et le chant liturgiques ont pour première fonction de rendre gloire à Dieu. C’est d’abord pour Dieu que nous chantons ! Comme la prière, la musique liturgique est un acte gratuit qui nous libère et nous soustrait à la logique de l’utilitaire et du rentable et ainsi élève nos âmes. Sur le buffet de l’orgue de Saint Médard seront sculptés les mots : « Ad majorem Dei gloriam » (Pour la plus grande gloire de Dieu). Cette parole - qui est aussi la devise des jésuites – nous rappelle la raison d’être de nos chants. Et plus largement, ce qui est vrai de l’orientation de nos chants est aussi vrai de l’orientation profonde de nos vies : nous sommes faits pour Dieu, nous existons pour la gloire de Dieu !

Père Pierre-Alain LEJEUNE

Source photo : La Lettre du Musicien

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+