Journée de la vie consacrée

La vie consacrée est donc une mémoire vivante du Fils appartenant totalement au Père

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Journée de la vie consacrée

 

Noël : la dinde, l’Epiphanie : la galette, la Chandeleur : des crêpes, le Carême : heu… un bol de riz ! Bref, souvent à chaque moment de la vie ecclésiale sa spécialité culinaire ! Alors, pour que la belle et discrète fête de la chandeleur (vendredi 2 février), ne se cache pas derrière une grosse pile de délicieuses crêpes (bretonnes s’il vous plaît !), je voudrais vous rappeler qu’elle est d’abord la fête de la Présentation du Seigneur. Ce jour-là, nous redécouvrons que Marie et Joseph viennent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur (Lc 2, 22), et par là, le consacrer à Dieu. C’est pourquoi, depuis 1997, ce jour est aussi la journée de la vie consacrée : occasion de rendre grâce et prier pour le don de la vie consacrée qui enrichit et féconde l’Eglise.  C’est ainsi que le pape Saint Jean-Paul II introduit cette fête :

 

 « La vie consacrée a pour mission prioritaire de garder vivante dans l'Eglise la forme historique de vie assumée par le Fils de Dieu quand il est venu sur cette terre. La vie consacrée est donc une mémoire vivante du Fils appartenant totalement au Père, qui est vu, vécu et présenté comme unique Amour (c'est cela la virginité), comme unique richesse (c'est cela la pauvreté), comme unique réalisation (c'est cela l'obéissance).

 

Cette forme de vie embrassée par le Christ et rendue présente par la vie consacrée, est d'une grande importance pour la vie de l'Eglise; elle exprime en effet la tension d'une personne vers Dieu qui est Tout, par une vie à la suite du Christ, dans la lumière et la puissance de l'Esprit Saint.

 

Un don de soi à Dieu aussi total doit être rappelé et présenté à tout le peuple de Dieu, parce qu'il fait de l'Eglise l'Epouse du Christ, toute désireuse de répondre à son immense amour, d'être à ses yeux toujours plus belle et plus digne, de devenir "sans ride et sans tache".

 

La connaissance et l'amour de la vie consacrée naissent donc de l'approfondissement des exigences radicales inhérentes au message évangélique : le but de la vie du chrétien est d'appartenir au Père, dans l'imitation du Christ, sous l'action de l'Esprit.

 

En contemplant le don de la vie consacrée, l'Eglise contemple sa vocation la plus profonde, celle de n'appartenir qu'à son Seigneur.

 

Voilà pourquoi j'ai affirmé que la consécration spéciale de la vie consacrée est au service de la consécration baptismale de tous les fidèles puisque Dieu doit être "Tout en tous". »

 

Oui sacrement belle cette vie, merci Seigneur pour la vie consacrée!

Eloi DESRIPPES

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+