L'espace de la rencontre

Nous avons souvent du mal à vivre nos relations dans cette justesse, à trouver la bonne distance

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

L'ange Gabriel rencontre Marie

L'ange Gabriel rencontre Marie. Fra Angelico a peint cette scène évangélique de multiples fois. Et dans chacune de ses Annonciations on retrouve une constante : un large espace sépare toujours l'Ange de la jeune fille qu'il visite. Cet espace libre entre les deux personnages est lourd de signification. Car cet espace n'est pas un vide… Il exprime la juste distance nécessaire à toute relation vraie. Trop loin on ne se voit pas. Trop près non plus. Trop loin on ne s'aime pas. Trop près non plus.

Nous avons souvent du mal à vivre nos relations dans cette justesse, à trouver la bonne distance. Ou bien nous sommes en quête de relations fusionnelles, sans distance et finalement sans amour. Ou bien au contraire nous sommes dans la fuite et le rejet. Entre ces deux caricatures, nous peinons à nous situer, à trouver le juste espace. Mais Marie est une femme au cœur libre ; elle s'ajuste spontanément dans cette rencontre avec Gabriel. C'est là l'exacte définition de ce qu'est la chasteté. Marie est chaste : cela signifie qu'elle vit toute relation dans cette justesse. Nous avons tous à grandir en chasteté, quel que soit notre état de vie. Car contrairement à ce que l'on pense habituellement, être chaste ne signifie pas s'abstenir de relation sexuelle ; la chasteté désigne une manière non possessive d'être en relation. Nous avons tous à trouver le juste espace, la juste posture pour accueillir l'autre sans le posséder, pour se donner à l'autre sans l'envahir.

Au fond, un des enseignements du mystère de l'Annonciation pourrait être celui-ci : la relation, quand elle est juste, quand elle est chaste, devient source d'une fécondité inouïe ! Car la fécondité n'est pas tant une propriété du corps que de l'esprit. A l'école de Marie, nous pouvons trouver le juste espace dans la relation, la juste manière d'aimer, d'accueillir et de donner afin, nous aussi, de porter un fruit inattendu.

P. Pierre-Alain LEJEUNE

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+